Open: 24 hours 7 days a week
 

Les Triumph en compétition

Triumph
Les anglaises de caractère. Written by Larry Wilcox, 128 pages with 256 illustrations, size: 270 x 240 mm, binding: hardcover, language: French
This book proposes to explore this post-war saga - although the origins of Triumph back many years ago - in portraying most models of the brand, more known to the less obvious until the last, played by baroque TR7.
Subtitle les anglaises de caractère
Author Larry Wilcox
Pages 128
Format 270 x 240 mm
Blurb TRIUMPH, les anglaises de caractère » revient sur l’épopée d’après-guerre du constructeur automobile britannique Triumph Motor Company, connu initialement pour la fabrication de vélos puis de motocyclettes. On y découvre le portrait des différents modèles emblématiques de la marque, dont la série TR, les Herald, Spitfire et la série Triumph Dolomite, mais également les moins célèbres.

Fondée en 1890 à Coventry comme producteur de vélos par Moritz Schulte et Siegfried Bettmann, Triumph démarre la fabrication de motocyclettes à partir de 1902. L’année 1923 marque une nouvelle ère pour le constructeur, en entamant la production des automobiles, soit deux années après l’acquisition du constructeur automobile Dawson.
La Super 7 et la TCP furent les premiers succès de la marque, suivis des Gloria et Dolomite.

En 1936, Triumph se sépare de sa division automobile, tout en poursuivant la production des motos. Quelques années plus tard, Standard Motor Company acquiert Triumph automobile, et devient Standard Triumph.

La période d’après-guerre révèle des modèles légendaires pour la marque, dont les Triumph 1800-2000 Saloon et Triumph 1800-2000 Roadster, la fameuse série des Triumph roadster (1950-1981), la gamme Triumph Dolomite (1976-1981), la gamme Triumph Herald (1959-1971) et la série Triumph Spitfire (1962-1980).
L’histoire mouvementée de la marque Triumph automobile s’achève finalement en 1984. Néanmoins, le triomphe se poursuit du côté des motos.